1 mois sans téléphone : Bilan

Bonjour les jolis Bourgeons !

Cela fait donc 30 jours que j’ai enfermé mon portable dans un placard… Et alors ?

phone-booth-295795_960_720

Le bilan :

  • Je n’ai pas le souvenir d’en avoir réellement eu besoin une seule fois.
  • Je suis toujours aussi sociable (bien que les gens pensent volontiers qu’il sera plus difficile de me voir si je n’ai pas de téléphone).
  • Je n’ai pas ressenti la fameuse “Nomophobie” (comprendre : no-mobile-phobie), mais je ne suis pas née avec un smartphone dans les mains contrairement à une grande partie des enfants qui sont venus au monde ces dernières années…
  • Ma relation amoureuse n’en a absolument pas pâtit, bien qu’on ne vive pas ensemble, au contraire je me sens plus sereine, le fait de savoir qu’il ne pourra pas lire mon mail et me répondre avant un certain temps m’apprend la patience, et à avoir des conversations plus “nécessaires”.

Petite astuce qui pourrait être utile : le répertoire ! (auquel je pense depuis le début de mon défi, j’en ai un en plus qui contient tous mes contacts mais je n’ai pas pensé à le prendre avec moi…) Minuscule, à glisser dans son sac et contenant les numéros de toutes les personnes qui compte pour vous et avec qui vous avez souvent rendez vous. Ca vous permettra, en cas d’imprévu de grande ampleur de les prévenir de votre absence, retard, en piquant le téléphone du copain, voisin ou autre inconnu. De plus, vous vous apercevrez peut être de la totale inutilité de certain numéro de téléphone qu’on conserve par habitude, mais le jour où vous entreprendrez de retranscrire sur papier la totalité de votre répertoire, je vous garanti que vous ferez un bon coup de nettoyage dans vos relations. C’est minimaliste aussi comme démarche finalement, car ce style de vie ne réside pas seulement dans “un appart ultra rangé avec rien dedans”, mais surtout dans le “ce qui nous fait du bien et surtout plaisir”. Et pour les relations c’est pareil ! 

Que dire à la personne qui déchante à l’idée de galérer pour vous contacter ?

  • D’abord j’ai envie d’être maléfique et de dire : Rien ! Si ça à l’air de l’insupporter c’est que vous voir importe moins qu’avoir un contact de plus dans son téléphone, auquel cas, ne tentez pas de courir après cette personne pour la voir, laissez la partir d’elle même. Et si elle tient à vous elle reviendra de quelques manières que ce soit.
  • Pour rester bienveillant : “C’est simple voyons ! J’ai un mail et facebook, tu m’écris quand t’as envie de me parler, et on s’organise un rendez vous quand on veut se voir ! Pareil qu’avec les autres par sms, sauf que nous, on prend notre temps !”

Et quand on en a besoin et qu’on en a pas ? Vous n’allez pas me dire que ça ne vous est jamais arrivé de le perdre ou de l’oublier pour une durée indéterminée ? Et alors, vous avez fait comment ? Quand on a oublié son téléphone, on se montre créatif et on invente des solutions ! Voilà, c’est tout ! On devient communicatif et sociable en demandant services aux passants par exemple. Comme quoi, avoir un mobile, ce n’est pas vraiment indispensable, si on peut vivre sans pendant 30 jours… Mais je vais laisser le temps confirmer mes dires, car je vais bel et bien revendre mon téléphone. Vive l’indépendance !

Est ce que vous aussi avez l’habitude de perdre votre téléphone ?

Cela nous vous donne-t-il pas envie de l’oublier pour toujours ?

Mes chers petits Bourgeons, puissent les merveilles du monde illuminer votre samedi ! ♥

One Reply to “1 mois sans téléphone : Bilan”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s